#15 Les gens heureux lisent et boivent du café

« Ils étaient partis en chahutant dans l’escalier. J’avais appris qu’ils faisaient encore les pitres dans la voiture, au moment où le camion les avait percutés. Je m’étais dit qu’ils étaient morts en riant. Je m’étais dit que j’aurais voulu être avec eux »

Clairement, une première page avec ses mots, cela n’annonce pas une franche partie de rigolade. Et effectivement « Les gens heureux lisent et boivent du café » de Agnès Martin-Lugand a de quoi décrocher une larme aux âmes sensibles. J’étais bien contente de le lire au calme chez moi plutôt qu’en public.

Ce livre c’est l’histoire de Diane, jeune trentenaire qui perd tragiquement son mari et sa fille. Un deuil difficile, une envie de voyage, des rencontres, des bonnes et des mauvaises, de l’espoir et puis de la tristesse. L’écriture y est fluide, ponctuée de dialogues, on s’imagine aisément les scènes dans sa tête, je l’ai lu en une seule fois, 2 heures, impossible de m’arrêter. Plus on avance dans la lecture plus les événements nous semblent prévisibles, après le deuil on imagine bien aisément une jolie rencontre, une reconstruction pour l’héroïne comme dans n’importe quel roman qui traite d’amour. C’est pas débordant d’originalité mais c’est joli. Finalement plus léger qu’on ne pourrait le penser, parfois même un peu simplet. Une mention spéciale pour la fin qui redonne un twist à l’histoire, pas vraiment ce que à quoi je m’attendais.

81gus9kzxgl-_sl1500_

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s