Mois: janvier 2014

#7 N’oubliez pas que je joue

En matière de mode le génie a très souvent des traits masculins, c’est parfois même surprenant de voir à quel point les hommes savent sublimer la femme avec leurs créations. Pour n’en citer que quelques uns, Saint Laurent, Dior, Marc Jacobs, Elie Saab, c’est eux qui font tourner la tête des femmes. Mais dans ce milieu quelques femmes ont su tirer leur épingle du jeu pour devenir elles aussi des légendes. Parmi elles, Sonia Rykiel, cette créatrice haute en couleur dont le pull over est devenu la marque de fabrique.

Image

Il y’a quelques temps, en pleine recherche de nouveaux bouquins, je suis tombée sur le livre de Judith Perrignon écrit en collaboration avec Sonia Rykiel « N’oubliez pas que je joue ». En moins de temps qu’il ne faut pour le dire, je rentrais chez moi avec. Bien que je connaisse les créations de Rykiel je ne savais pratiquement rien du personnage, ce fut donc une totale découverte. Le livre aborde la jeunesse de Sonia, ainsi que les événements marquants de sa vie mais surtout il évoque la maladie de Parkinson dont souffre la créatrice. Les écrits de Judith Perrignon sont mêlés aux pensées de Sonia, des mots parfois difficiles pour définir la maladie, la P de P, la putain de Parkinson. Sonia Rykiel nous apparaît comme une femme forte, déterminée, une femme de pouvoir qui se bat contre une maladie qui l’affaiblit, qui l’empêche d’être totalement elle dans un milieu où seule l’apparence et la façon dont on se présente aux autres compte.

Image

« Elle croyait aux silhouettes fières, à commencer par la sienne, elle pensait qu’elle pouvait tout retenir, tout contrôler, elle était responsable d’elle même, elle vieillirait en se tenant droite, avec des rides et de l’élégance. Ce fut vrai pendant 10 ans. Elle n’y arrive plus.  »

« Ceux qui travaillent avec moi ne veulent pas de ma béquille sur les photos. Pas plus si je reçois quelqu’un. Pas de béquille sur la photo Sonia, ce n’est pas possible. Je hurle : Il me la faut, je ne peux pas marcher sans. Je ne veux pas, je ne peux pas.  »

« Il y’a un mot qu’elle aime parce qu’il les rapproche : créateur. C’est un travailleur de force, une personne fragile, qui ne supporte pas les critiques, qui joue tout le temps, qui veut la première place. »

« Le P de P s’est mis entre elle et leurs regards, il l’a ramenée au commun des mortels, a stoppé son mouvement, sa fuite, il a finalement mis ses pas dans ceux de sa mère. […] Dans la colère et le regard fixe de Sonia qui ne se résigne pas , il y’a toujours elle et sa mère : » maman pensait sans le dire : faut que tu sois intelligente parce que tu n’es pas belle », elle face au monde qui depuis toujours dévisage les femmes. « 

Publicités

#6 Yves Saint Laurent, le film

Avant toute chose, il est bon de savoir que je n’y connais rien en cinéma et qu’en ce qui concerne YSL je ne suis pas objective du tout car il s’agit de mon créateur préféré. Maintenant que c’est dit, lançons l’article.

Il y’a quelques mois quand j’ai entendu qu’un biopic sur la vie de YSL était en préparation j’ai sauté de joie littéralement. A ce moment là j’étais déjà en plein dans la lecture d’une de ses biographies,  » Saint-Laurent, mauvais garçon » écrite par Marie Dominique Lelièvre. Si vous voulez en savoir plus sur le créateur, je vous conseille cette lecture extrêmement complète.

affiche-Yves-Saint-Laurent_le-film_2014

Bref, c’est donc le coeur rempli de bonheur que je me suis mise à attendre la sortie de ce film. Bonheur décuplé quand j’ai appris que Pierre Niney, acteur que j’aime beaucoup tenait le rôle de Yves. Ces dernières semaines vous n’avez pas pu passer à côté du casting, Charlotte LeBon, Guillaume Gallienne, Pierre Niney, ils étaient invités partout et on présentait le film comme l’événement de ce début d’année.

C’est donc en toute logique que le jour de sa sortie en salle je me suis ruée au Cinéville pour me faire une idée sur le film tant attendu.  Et bien le moins qu’on puisse dire, c’est que l’attente était méritée. Jalil Lespert nous offre un film émouvant avec une prestation très juste des acteurs et des tenues à couper le souffle. Pierre Bergé lui même à valider le film et a permis à l’équipe de tournage d’utiliser les créations de YSL. De la robe Mondrian à la démocratisation de la veste de costume pour la femme, les pièces créent par Saint Laurent sont toujours autant d’actualité.

19683_3736636234_yves-saint-laurent-robe-mondrian

Sur Twitter, on en entend déjà beaucoup râler, trouvant qu’on en fait trop sur ce film et sur le personnage de Yves que certains qualifient de détestable. A ceux là j’aimerais répondre qu’ils n’ont pas compris ou alors pas vu le même film que moi. Yves Saint Laurent était un génie, un génie de la mode, un créateur comme on en fait très rarement. Plusieurs décennies après ces créations sont toujours admirées, elles ont quitté le domaine de la Mode pour rejoindre celui de l’Art. N’en déplaise à certains, pour moi la Mode est véritablement un art.

6814197

Pour ceux qui ne seraient pas encore au courant, 2014 sera bel et bien placé sous le signe YSL puisque qu’un second biopic sur Saint Laurent sortira en septembre 2014 avec Gaspard Ulliel dans le rôle principal. Qui y sera ? 

#5 Pause goûter

Deux bonnes adresses pour goûter à Rennes en un seul et même article, c’est parti !

La première est une incontournable que tous les Rennais et Rennaises se doivent de connaître, le Haricot Rouge! Pas très de loin de République et du Parlement, j’ai souvent entendu dire qu’on y servait les meilleurs chocolats chauds de la ville, et je veux bien le croire. La carte des chocolats est impressionnante, vous y trouverez forcément votre bonheur. Parfum framboise, pistache, caramel et beaucoup d’autres sauront vous convaincre.

Pour les avoir testés, je vous conseille le parfum poire-caramel, ainsi que le praliné-amandes-noisettes, un vrai régal.

Niveau prix, on reste très abordable, avec en bonus une formule à moins de 5 euros avec deux cookies qui accompagneront votre chocolat !

Et ne vous découragez pas en voyant l’endroit plein, le goût vaut largement quelques minutes d’attente.

Image

Le Haricot Rouge 

10 Rue Baudrairie,

35000 Rennes

 

Passons à la seconde adresse, moins culte mais plus  récente on retrouve le paradis du frozen yogurt Cupÿou ! Situé juste à côté du centre commercial La Visitation et de la place Ste Anne, vous y dégusterez de délicieux yaourts glacés, smoothies et autres gourmandises. Vous avez  le choix entre deux types de yaourts différents, sucré ou non, et une multitude de frosting. Vous êtes plutôt fruit frais ? Alors l’ananas, le kiwi, la fraise, la framboise … sauront vous ravir. Plutôt gourmand ? Vous opterez alors pour des morceaux de cookies et un nappage au chocolat blanc! Dans tous les cas, bon appétit !

Image

Cupÿou 

3 rue de la Visitation 

35000 Rennes